La combinée ou encore machine de bois est un nom propre féminin. Allez dans la Catégorie Vocabulaire à la lettre C , vous y trouverez la définition que la Varlope a glané , adapté à nos besoins : machine de bois ou machine à bois regroupant les six opérations de sciage, dégauchissage, rabotage, toupillage, mortaisage et tenonage.
La Varlope étudie en ce moment l’achat d’une combinée et elle va vous faire part de sa démarche .

 


Description de la combinée idéale:

– Le 20 avril HAMMER et ROBLAND remportent la 1ère place pour la partie rabot/degau

– Le 21 avril HAMMER  remporte la 1ère place pour la partie toupie

– Le 23 avril HAMMER  remporte la 1ère place pour la partie scie circulaire >>>> pour les détails écrivez moi , je vous transmettrai mes tableaux, mais en fin d’article vous avez les points forts et faibles des 4 marques .

 

Il est maintenant indégniable que HAMMER est la combinée idéale.  La varlope a depuis mi avril regardé de nombreux catalogues, visité les ateliers de démonstration . Il n’y a vraiment aucun doute pour La Varlope. Il me faut cependant reconnaître que tout n’est pas réellement comparable étant donné que pour HAMMER nous avions examiné la rabot/dégau de 310 et que pour toutes les autres marques nous sommes à 260 . mais vous l’avez compris qui peut le plus peut le moins.

Préambule : Comme pour beaucoup d’entre nous le nerf de la guerre est et restera l’argent . Nous serons tous tentés d’acheter des machines « low cost » ou en français  « bas coût » . Nous partirons sur des machines de bois faisant une, voire deux opérations (raboteuse + dégauchisseuse par exemple ) . Il apparaît maintenant que c’est un très mauvais calcul et les raisons ont pour nom :
– Faiblesse des motorisations,
– Matière première d’affreuse qualité,
– Pièces de rechange introuvables,
– bruyance

1ère orientation : le nombre d’opérations
Il a été écrit qu’une combinée fait les 6 opérations , mais faut il seulement que nous ne soyons pas obligés de démonter à chaque fois la machine en effectuant des réglages alors que nous démarrons à peine notre apprentissage. A l’heure où je vous écrit (13 avril 20h50) si l’ opération de mortaisage necessite un démontage important où qu’elle vous gène lors d’une autre opération (dégauchissage par exemple) ; privilégiez la combinée à 5 opérations (une dégauchisseuse, une raboteuse, une scie circulaire sur table, une toupie, et un chariot de sciage avec tenonnage).

2ème orientation : le choix des marques
Il vous sera tres difficile de ne rester que franco-français , mais cette forme d’ égoîsme est partagée avec tant d’hypocrisie par les différents pays que mon scrupule a totalement disparu. Exception faite de pays pour lesquels la machine outil est une activité prise au sérieux : l’allemagne et l’Autriche .  La belgique possède aussi une marque prestigieuse.
A l’heure où je vous écrit (13 avril 20h50) les marques suivantes ont ma préférence :

KITY – SCHEPPACH

 

LUREM

 

FELDER

 

ROBLAND

 

3ème orientation : l’ emplacement 
Rappelez vous que nous sommes face à une machines 5 voire 6 opérations , l’encombrement et le poids seront des paramètres non négligeables . Voyez donc la société qui vous livrera gratuitement la machine à l’endroit exact où vous la voulez . Pensez à ces fameux réglages usine.

4ème orientation : le choix de la motorisation
Une combinée avec un seul moteur serait du ressort du concours Lépine, il y a environ 3 moteurs pour une 6 opérations. Maintenant quel est le type de contrat passé avec votre fournisseur de courant adoré :
– Monophasé : 220V
– triphasé : 380 V
En triphasé vous ne passez pas par un condensateur de démarrage et vous avez la pleine puissance de votre moteur  1 CV (Cheval Vapeur = 736 Watt) c’est 1 CV . Le moteur de 3 Cv en triphasé (380V) est plus puissant que le 3 CV en monophasé (220V)

Dernière orientation : le choix définitif 
A l’heure où je vous écrit (18avril 23h55) mon choix ne s’est pas encore fixé , les jours qui viennent me permettront de vous donner mes impressions, mes changements d’avis étayés par une sérieuse (mais peu ennuyeuse) recherche . Loin de moi l’ idée des bancs d’essai , les magazines en sont les spécialistes , la Varlope vous fait partager son avis , c’est tout .

Fin septembre 2011, Hammer remportait haut la main l’étude comparative. Ensuite vint la période de réflexion où l’on se dit qu’il faut accueillir la machine, qu’il faut acheter les accessoires . Là , l’acheteur est devant un grand moment de solitude, et il doit revoir ses ambitions et se poser la question primordiale :

– Suis je un professionnel ou un amateur ?

Devant sa réponse, il n’y a plus d’ambiguité , c’est le coût qui sera déterminant . Coût total bien sûr avec son transport , ses accessoires . Il faut donc raisonner avec son coeur, sa première impression, ses contacts avec le SAV, les souvenirs des Papas menuisier ou bricoleurs.
Pour la Varlope ce fut simple , c’est le contact qui a tout fait :
– Pour Hammer, la Varlope n’oubliera pas la qualité de ses résultats, l’accueil de ses vendeurs, leur gentillesse.
– Pour Robland , aucun mail de réponse à ses questions.
– Pour Lurem , forte curiosoté pour cette marque de renom mais pas de magasins qui m’ont porté la marque
– Pour Kity , c’est Hmdiffusion et son réseau de vendeurs très qualifiés dans le metier du bois (de vrais « pro ») qui a fini par me convaincre.

A ce jour 8 octobre 2011 c’est un Best combi 260 qui a retenu mon attention

combinée

– 1ère manche : Pour sa rabot degau HAMMER et ROBLAND obtiennent la 1ère place

 

– 2ème  manche : Pour sa Toupie HAMMER  obtient la 1ère place

 

– 3ème  manche :     Pour sa Scie circulaire  HAMMER  obtient la 1ère place

 

scie

 

scie

 

 

Synthése de ces tableaux (le plus petit score montrant le meilleur choix):

KITY – SCHEPPACH

 

Classement pour la rabot-dégau de sa best combi 260 : 4 ème place 14 points ( point fort : vitesse rotation , point faible : prof passe)

Classement pour la Toupie de sa best combi 260 : 4 ème place 15 points ( point faible : puissance moteur)

Classement pour la Scie circulaire de sa best combi 260 : 4 ème place 14 points ( point fort : vitesse rotation , point faible : hauteur de coupe)

 

 

LUREM

 

Classement pour la rabot-dégau de sa C260e : 2ème place  11 points ( point fort : hauteur passe , point faible : hauteur rabotage)

Classement pour la Toupie de sa C260e : 3ème place  10 points ( point fort : dimension de sa table, point faible : puissance moteur)

Classement pour la Scie circulaire de sa C260e : 2ème place  10 points ( point fort : hauteur de coupe, point faible : vitesse de rotation)

 

 

HAMMER

 

Classement pour la rabot-dégau de sa C3 31: 1ère  place 10 points ( point fort : puissance moteur, hauteur de rabotage et largeur degau, point faible : vitesse rotation)

Classement pour la Toupie de sa C3 31: 1ère  place 7 points ( point fort : gamme rotation vitesse arbre, point faible : dimension table en serie)

Classement pour la Scie circulaire de sa C3 31: 1ère  place 7 points ( point fort : presence d’un inciseur, point faible : hauteur de coupe)

 

ROBLAND

 

Classement pour la rabot-dégau de sa X260 : 1ère place 10 points ( point fort : Hauteur passe, point faible : vitesse rotation)

Classement pour la Toupie de sa X260 : 2ème place 8 points ( point fort : Hauteur utile de la toupie, point faible : vitesse rotation)

Classement pour la Scie circulaire de sa X260 : 2ème place 10 points ( point fort : Hauteur de coupe, point faible : vitesse rotation)