Avec l’aide d’un passionné (Léo), que  La Varlope remercie au passage, nous allons vous donner la méthode pour construire un escalier :


escalier droit

 

 

La construction d’un escalier intérieur doit répondre à des contraintes ( dimensions de la trémie, recul maximum…) qui n’existent pas à l’extérieur.
Voici ci-dessous les normes à respecter pour la construction d’un escalier intérieur.

Au préalable, un rappel du vocabulaire:
la ligne de foulée: la montée et la descente d’un escalier s’effectue naturellement suivant la ligne de foulée, c’est une ligne fictive qui se trouve au milieu de l’escalier (à l’endroit où l’on passe pour un escalier de moins d’un mètre de largeur et à 50 cm de la rampe intérieure pour un escalier plus large).
Giron (G): est déterminé sur la ligne de foulée et c’est la distance constante qui sépare un nez de marche du suivant ou du précédent (profondeur de la marche).
Hauteur de marche (H): se mesure de la surface supérieure d’une marche  à la surface supérieure de la marche suivante (donc y-compris l’épaisseur de la marche)
Lisse : Appelée encore main courante, elle appartient au garde-corps et elle accompagne l’escalier sur toute sa longueur.
Le passage libre ou échappée : hauteur libre à l’aplomb de la trémie (normalement de 2,1 m ) Mais ne jamais être inférieure à 1,90 m. 

Pour que l’utilisation d’un escalier soit sans effort, il faut respecter ces règles:

1 – la hauteur de la marche ne doit varier qu’entre 15 et 20 cm maximum. Le top étant 17,5 cm.
2 – le rapport Giron/Hauteurs des marches est défini suivant la formule de BLONDEL (ou valeur du pas de foulée)
3 – Rampe : 90 cm minimum pour l’escalier (par rapport au nez de marche) et 100 cm minimum (palier)
4 – Écart entre les barreaux verticaux : maximum 11 cm
5 – Maximum 18 cm pour les lisses horizontales situées au-dessus d’une partie pleine d’au moins 45 cm

Formule de Blondel  >>>>   2H + 1G = 63 cm approximativement.

DÉTERMINATION DU NOMBRE DE MARCHES:
Il vous faut  déterminer la hauteur à monter (de sol à sol)
Diviser cette dimension par 17,5 cm et l’on obtient le nombre de hauteurs (nombre de marches = nombre de hauteurs – 1)
Appliquer la formule de BLONDEL pour se rapprocher le plus possible de 63.
(Une petite précision nous disait Léo : Chaque nez de marche doit recouvrir de 3 cm la marche du dessous).

 

Exemple :

Si hauteur à monter (hauteur de l’escalier sur le schéma)  est de 272 cm

Calcul 1:
Détermination du nombre de hauteur  272 : 17,5 ( car hauteur 272 cm et le top pour hauteur de marche = 17,5 cm)
Réponse 1 :
15,5  >>>donc 15 hauteurs ou 16 hauteurs


Si on prend 16 hauteurs

Calcul 2:
Détermination de la hauteur d’une marche en faisant  272 : 16
Réponse 2:
17 cm  ce qui nous donne un Giron selon Blondel de 63-(17 x 2) = 29 cm
Calcul 3:
Détermination de la ligne de foulée par la formule 29cm x (16-1)
Réponse 3:
435 cm cela est trop important par rapport à la ligne maxi de foulée qui est de 376 au Maximum . Il faut refaire les calculs

Si on prend 15 hauteurs

Calcul 2:
>Détermination de la hauteur d’une marche en faisant  272 : 15
Réponse 2:
>18,1 cm  ce qui nous donne un Giron selon Blondel de 63-(18,1 x 2) = 26,8 cm
Calcul 3:
>Détermination de la ligne de foulée par la formule 26,8cm x (15-1)
Réponse 3:
>375,2 cm cette solution est acceptable ( la ligne maxi de foulée étant de 376 au Maximum) .

 

>>>> Donc choix de 15 hauteurs de 18,1 cm chacune pour 272 cm de hauteur d’escalier
>>> Longueur maxi de l’escalier = (350 x 272) : (272-250+210) = 410.34 cm , à nous de voir la pente (angle à donner)
>>> Prenons une longueur réelle d’escalier de 410 cm , l’angle sera de arctang (272/410) soit 33,6 degrés
>>> Le reculement sera de 410 -26.8 de giron = 383,5 cm
>>> Le décalage de la 1ère marche sera de 383,5 – 350 de trémie = 33,54 cm

escalier droit

Pour reporter vos propres mesures vous pouvez aller sur le site de  lionel.ponnelle.pagesperso-orange.fr.  Ce site est beaucoup plus précis et vous permet de tomber sur une page excel de calcul et de simuler d’autres types d’escalier.