Érable rouge

Dans le vent qui les tord les érables se plaignent,
Et j’en sais un, là-bas, dont tous les rameaux saignent !

Il est dans la montagne, auprès d’un chêne vieux,
Sur le bord d’un chemin sombre et silencieux.

L’écarlate s’épand et le rubis s’écoule
De sa large ramure au bruit frais d’eau qui coule.

Il n’est qu’une blessure où, magnifiquement,
Le rayon qui pénètre allume un flamboiement !

Le bel arbre ! On dirait que sa cime qui bouge
A trempé dans les feux mourants du soleil rouge !

Sur le feuillage d’or au sol brun s’amassant,
Par instant, il échappe une feuille de sang.

Et quand le soir éteint l’éclat de chaque chose,
L’ombre qui l’enveloppe en devient toute rose !

La lune bleue et blanche au lointain émergeant,
Dans la nuit vaste et pure y verse une eau d’argent.

Et c’est une splendeur claire que rien n’égale,
Sous le soleil penchant ou la nuit automnale !

Albert LOZEAU ( Erable rouge )

 

Étymologie :

le nom érable apparaît au milieu du 13ème siècle. Il vient du vieux latin « acerarbot », où « acer » est d’origine indo-européenne et signifie « pointu, dur ». On dit ainsi « des propos acerbes », « des griffes acérées ». De même origine, « acerabulus » donna « arable », « Arblay », « Araule », « Azérable ».

Présentation :

La silhouette est très rameuse (opaque en hiver) généralement en dôme jusqu’à 25 m

erable

Origine :

la famille des érables est très vaste.
Les érables d’origine européenne proviennent :
– soit des montagnes d’Europe, dès le Tertiaire (63 M d’années)  >>>>>>  Érable plane (Acer platanoïdes), Érable sycomore ou Érable Faux Platane (Acer pseudoplatanus), Érable champêtre (Acer campestre), assez fréquent à la campagne, mais souvent malade,
– soit du pourtour méditerranéen : Érable à feuilles d’obier ou Érable duret ou ayard (Acer opalus). Cette dénomination « à feuilles d’obier » est impropre, car c’est, à l’inverse, la Viorne obier, qui a une feuille ressemblant à celle de l’érable duret. Érable de Montpellier ( Acer monspessulanum) qui supporte néanmoins le froid.

Il existe de nombreuses espèces américaines (exemple érable à sucre) dont les feuilles virent au rouge vif, à l’automne, et des espèces asiatiques, notamment japonaises, dont les feuilles ont plus de 5 lobes et qui sont moins hauts. En tout 115 espèces. Érable de Crète (Acer sempervirens, Acer creticum, Acer orientale)  est le seul érable à ne pas perdre ses feuilles en hiver. C’est une espèce d’arbre, proche de l’Acer monspessulanum, endémique en Crète et Grèce, et poussant dans l’est du bassin méditerranéen (Liban et Turquie de l’ouest). Il mesure 6-7 m, parfois moins ; sa ramure est dense et de forme ovoïde. Ses petites feuilles (2 cm sur 4) vertes luisantes et épaisses sont composées de 3 lobes.

 

Quelques espèces :

Érable plane (Acer platanoïdes)
Érable sycomore ou Érable Faux Platane (Acer pseudoplatanus)
Érable champêtre (Acer campestre),
Érable à feuilles d’obier ou Érable duret ou ayard (Acer opalus).
Érable de Montpellier (Acer monspessulanum).
Érable de Crète (Acer semperviren, Acer creticum, Acer orientale)
Érable d’Italie : des pyrénées au caucase
Érable de tartarie : de l’Autriche au caucase
Acer monspessulanum, endémique en Crète et Grèce, et poussant dans l’est du bassin méditerranéen (Liban et Turquie de l’ouest). Acer lobelii : Sud de l’italie
Acer obtusifolium : est méditéranée
Acer hyrcanum : du Sud est de l’Europe à l’Iran
Érable argenté (A. saccharinum) Est de l’Amérique du Nord.
Érable à grandes feuilles ou Erable de l’Oregon (Acer macrophyllum) Ouest de l’Amérique du Nord.
Erable à sucre (A. saccharum) Centre et Est de l’Amérique du Nord (emblème du Canada)
Érable negundo ou Érable à feuilles de Frêne Centre-Est de l’Amérique du Nord. Introduit en France en 1688.
Érable jaspé (Acer pensylvanicum)ou Érable de Pennsylvannie : de la nouvelle ecosse à la géorgie
Érable rouge (Acer rubrum)
Érable à écorce de dragon ou Erable trifide (Acer buergerianum) Est de la Chine, Japon, introduit en Europe en 1890.
Érable à feuille d’aubépine (Acer crataegifolium) : Japon
Érable à feuille de bouleau (Acer stachyophyllum) Est Himalaya et ouest chine
Érable à feuille de tilleul (Acer distylum) : Japon
Érable d’ Asie (plusieurs variétés)
Acer acuminatum Acer ginnala Acer palmatum Acer pycnanthum
Érable à feuilles de charme (Acer carpinifolium) : Japon.
Érable de Cappadoce ou de Colchide (Acer cappadocicum ) Mer Noire jusqu’à la Chine.
Érable de Hers (Acer grosseri hersii) : Chine, Province de Hu-Nan.
Érable du Père David (A. davidii) :Chine.
Acer diabolicum : japon
Acer velutinum : Japon
Acer rufinerve : Japon.famille .

 

 Habitat :

les érables européens sont dits  » de lumière ou de demi-ombre » quant à leur essence. Ils peuvent rejeter de souche. L’érable plane est moins exigeant en fertilité et en lumière que le Sycomore. En forêts, ils côtoient Chênes, Hêtres, Ormes et Tilleuls. L’érable champêtre, le plus petit des érables européens, est souvent attaqué par des maladies (Anthracnoses qui est du à un champignon , Maladie des taches noires des érables due à un champignon, Phytopte de l’érinose due aux acariens , Cynips dû aux insectes , Oïdium du à un champignon , Phytopte commun du sycomore due aux acariens).

 

Rusticité :

zone 6 (les érables supportent le froid jusqu’à -23°).

 

Durée de vie :

– Érable sycomore 600 ans
– Érable plane 500 ans
– Érable champêtre 120 ans
– Érable à f. d’obier 500 ans
– Érable de Montpellier 150 ans .

 

Port (arbre isolé) :

les grands Érables européens ont une cime large. L’érable plane âgé a une cime ovoïde.

 

Croissance :

l’érable sycomore par exemple a une croissance moins rapide que l’érable plane. Ils ont le mauvais goût de se répandre tous seuls, au gré des vents qui emportent les graines (tout comme le robinier ou encore faux acacias et l’ailante encore appelé arbre du paradis ).

 

Feuilles :

Les érables sont à feuillage caduc. Leurs feuilles sont toujours opposées et en disposition décussée (c’est à dire, deux paires se suivent en tournant de 90° en plan). Leur forme est presque toujours lobée (3-9 lobes). L’érable sycomore a la particularité de produire sur les jeunes pousses, des feuilles de forme différente de celle des feuilles adultes (cette caractéristique est dite « hétérophylle »). En automne, avant de tomber, les feuilles des érables passent par toutes les nuances allant du jaune au rouge.

 

feuille erable

La feuille d’érable (Acer saccharum) figure sur le drapeau du Canada sous la forme d’une figure stylisée à onze pointes.

Fleurs:

Les fleurs à 8 étamines sont petites et mellifères (elles attirent les abeilles). Ils se caractérisent tous par des fruits secs ailés (samares), collés par deux (disamares, communément appelées ‘hélicoptères’). Le vent les transporte pour étendre l’aire de distribution de l’érable.

 

Tronc:

écorce d'érable

Ecorce:

elle est assez colorée (du rose marron au vert grisâtre) . L’écorce donne cette impression d’éclatement et de superposition formant des croisillon (forme X)

écorce d'érable.

Légendes et traditions :

Dans la mythologie grecque, l’Érable est dédié à Phobos, dieu de l’Épouvante, fils d’Arès, dieu de la guerre et frère de Deimos, dieu de la frayeur. L’Illiade rapporte que le cheval de Troie fut fabriqué en Érable. Dans l’astrologie celtique, l’érable représente quelqu’un débordant d’imagination et d’originalité, timide et réservé, …

 

Utilisations :

– les lances romaines étaient en Acer, d’où « acéré ». Plus récemment, on utilisait l’Érable pour les hélices d’avion et les planches à découper. – le bois clair et à grains fins de l’Érable plane et le bois plus dur de l’Érable sycomore (facile à polir) sont également recherchés en sculpture, en ébénisterie (loupe d’érable), en lutherie (violon, guitare), en tournerie (manches d’outils), en menuiserie, pour les parquets, les jouets. – aménagement : planté comme arbre d’alignement et dans les parcs. – alimentation humaine : production de sirop d’érable et de bière (sève: 5% de sucre cristallisable), emballage de certains fromages (feuille). – excellent bois de chauffage.

 érable plane

NOTA : Article en cours d’écriture . Les arbres qui font l’objet d’un article sont détaillés le plus souvent suivant :

  • Étymologie 
  • Présentation 
  • Origine 
  • Bois 
  • Espèces 
  • Habitat 
  • Rusticité 
  • Durée de vie 
  • Port (arbre isolé) 
  • Plantation / Taille 
  • Racines 
  • Particularité 
  • Taille maximale 
  • Écorce 
  • Tronc 
  • Feuilles 
  • Fleurs 
  • Fruits 
  • Risque de pollen allergisant 
  • Légendes et traditions 
  • Littérature 
  • Utilisations 
  • Maladies 
  • Recettes