Préambule à cet article : La Varlope traitera dans cet article de la manière dont il a monté un entraîneur junior AP32L pour une bestcombi 260 , nécessité de créer une plaque d’adaptation

 

 

Photos de l’entraîneur AP32L :

 Plaque entraineur

entraineur AP32L

 

Cet entraîneur monophasé 220 V,  est composé de 3 rouleaux presseurs , nous verrons plus bas dans cet article la mise en service et les réglages.

Comme vous le voyez il faut maintenant créer une plaque d’adaptation pour fixer l’entraîneur sur la table en fonte d’alu de la bestcombi . Attention au passage fonte d’alu est très « pompeux » on a fondu de l’aluminium et non pas de la fonte avec de l’aluminium , c’est toujours décevant de l’apprendre mais d’un autre coté il y a la légèreté de l’ensemble lors d’un déplacement …

 

plaque adaptation entraineur

 

Comme vous le voyez , préférez les trous filetés avec insert , plutôt que percer et tarauder dans cette fonte d’alu , d’aluminium dirons nous.
Constatez la proximité du trou n°3 proche de l’écrou de serrage du guide parallèle de toupie. Ici se trouvent 3 vis pour mieux situer géographiquement, mais la hauteur réelle sera  15 mm + hauteur tête d’écrou M8 .

 

 

Plan de l’interface :

 

plaque adaptation entraineur

 

Il n’y a aucun droit d’auteur sur cette plaque dessinée avec squetchup 8  , profitez en, le savoir nous appartient.
J’aurai donc pu la réaliser dans cette plaque en acier ou  en aluminium , mais finalement  j’ai suivi le conseil de François qui nous aide beaucoup sur un autre forum et parfois en direct sur La Varlope comme pour cet article où il nous a fait son commentaire pertinent.  J’ai opté pour

plaque de françois

La plaque de François, au passage merci . Ci dessus le détail de la partie cachée du « sandwich » contreplaqué tôle d’ acier . Une fois monté ça donne ceci

plaque d entraineur

Quelques photos supplémentaires  :

 

plaque d entraineur

Mais je ne suis pas encore satisfait car cette adaptation sur bestcombi 2600 n’est pratique que pour l’opération toupie et pas pour ma dégauchisseuse , j’ai donc modifié légèrement mon guide parallèle pour cela :

– Rogner un peu sur le guide
– Percer deux trous
– placer la plaque d’adaptation sur le support de guide parallèle et utiliser un des 2 trous  percés. Veuillez patienter pour les photos , la réalisation est faite cela marche mais par manque de temps je n’ai pas pris de photos , mais patience …..

Utilité d’un entraîneur :

 

     1- Pour quels postes :
– Cet appareil , celui ci m’a coûté environ 400 € est très utile pour déplacer en sécurité les pièces de bois à usiner sur une toupie , une dégauchisseuse  . Quand on regarde les photos, il est même fort possible de l’utiliser pour la scie circulaire .
– Pour le poste de la toupie, l’entraîneur peut être utilisé verticalement ou horizontalement. 

 

     2- Sécurité :

– Le risque de se blesser avec les outils est très fortement réduit, puisque la main ne fait plus office de presseur.
– Le risque de rejet est éliminé.

 

     3- Qualité :

– Les vitesses d’avance sont constantes (5 – 6.7 – 8 – 11 m/mn), l’état de surface sera meilleur qu’une avance manuelle avec poussoirs.
– Les petites ondulations d’usinage en surface sont négligeables 
– Pour les bois fragiles , nous pourrons inverser le sens de rotation par un usinage dit « en avalant » le bois avançant dans le sens de rotation.

 

     4- Gains :

– Son utilité s’avère, dès lors que nous avons de la série à faire . L e gain en temps va vite compenser le coût d’achat .
– Il y a une avance mécanique et même plusieurs avances. Ici sur l »AP32L.
– Ponçage réduit lié au fait d’une avance d’usinage mécanique .
– il n’est plus utile de conserver le presseur vertical (mais gardez le pour les petits travaux unitaires…)

Conseils de réglage :

 

     Partons du tableau ci-dessous qui donne la valeur du pas secondaire et que l’on souhaite « ébaucher » c’est à dire dégrossir notre bois. Imaginons que nous utilisons un porte outil à profiler dont la vitesse conseillée est de 6000 à 9000 tr/mn, il ne faut pas se faire piéger ici la bestcombi fera 6500 tr/mn , l’outil convient bien .

a) on multiplie la vitesse de rotation par le nbre de dents ici 2 dents >>>> 6500 x 2 = 13.000 passage de dent par tr/mn

b)  Cette valeur est à multiplier par le pas secondaire du tableau ci-dessous , ebauche donc 1 à 1.5 >>>> 13.000 à 19.500

ETAT DE SURFACE PAS SECONDAIRE EN (mm)
Très bon 0.25 à 0.4
Bon 0.4 à 0.6
Moyen 0.6 à 1
Ebauche 1 à 1.5

 c) on divise par 1000 pour avoir en mètre >>> donc 13 à  19 mm/mn

d)   Les vitesses d’avance de la bestcombi sont constantes (5 – 6.7 – 8 – 11 m/mn) sur cet appareil on prendra donc l’avance maxi de 11 m/mn


Nota : pour un très bon état de surface nous aurions eu 3.25 à 5.2  et nous aurions pris 5 m/mn

Trucs et astuces :

 

     Petit truc n° 1  → faite très rapidement votre plaque d’adaptation , cet appareil est lourd et il faut vous protéger des manipulations « pour voir »
     Petit truc n° 2  → Lors de l’usinage d’épaisseur répétées , préparez vous des cales 2 à 3 mm plus petites ainsi vous n’aurez qu’à poser les 3 roues de l’entraîneur sur cette cale . Ex : si vous usinez du 10mm couramment , réalisez une cale de 7 mm que vous mettez sous les roues.
     Petit truc n° 3  → Penser qu’il faudra alimenter le moteur , une multiprise venant du plafond sera utile pour cet entraîneur ainsi qu’à l’aspirateur .

 Quelques vidéos :

 

     Ce que La Varlope a glané sur internet (veuillez copier/coller le lien sur votre explorateur windows )